Romano-Conti

Le domaine de la Romanée-Conti, en abrégé DRC, est sans-doute le domaine le plus mythique de Bourgogne, certains disent du monde entier. Les vins se négocient à des prix tout à fait hors-normes. Tout récemment à Hong-Kong, un lot de ces mythiques bouteilles a battu le record du monde en terme de prix pour un lot unique de vin. Mais que vaut réellement une caisse de vin du domaine de la Romanée-Conti lorsqu’elle quitte le domaine ?

Sous la houlette du charismatique Aubert de Villaine, le vignoble, conduit en biodynamie, a atteint et conservé des sommets d’excellence.

Un record mondial pour les vins de la DRC

En octobre dernier, à Hong-Kong, 114 bouteilles de Romanée-Conti ont été vendues à un acheteur inconnu pour 12.556.250 dollars de Hong Kong, soit plus de 11.000 euros la bouteille ou 1.300 euros le verre. La collection comprenait six bouteilles de chacun des 19 millésimes élaborés entre 1992 et 2010. Il s’agit d’un record pour un lot unique de vin. « Ce lot de Romanée-Conti représentait l’occasion unique d’acquérir une quantité sans précédent du vin le plus désirable du monde », a commenté Robert Sleigh, chef du département oenologie de Sotheby’s pour l’Asie dans un communiqué de presse. « Ce n’est que justice qu’un record du monde ait été battu. »

Les heureux allocataires

Bien entendu, il n’est pas possible de se présenter au village de Vosne-Romanée en Côte d’Or, de se rendre aux grilles du domaine, d’appeler le concierge et de lui demander d’acheter quelques litres de vin. Les deux grands crus les plus réputés, la Romanée-Conti et la Tâche, se produisent en si peu d’exemplaires au regard du nombre d’acheteurs potentiels. En moyenne, il sort chaque année 5.400 bouteilles du premier et 22.400 bouteilles du second. Le domaine fournit en général des caisses composées des différents vins du domaines à des acheteurs sélectionnés, les fameux « allocataires ».

Une caisse d’allocataire valait 7.666 euros dans le millésime 2011

Grâce à la Revue du Vin de France, le prix et le détail d’une caisse de 12 bouteilles constituant l’allocation est enfin dévoilé.

Concernant le millésime 2011, le dernier fourni, les heureux élus sont partis sous le bras avec une caisse de 12 bouteilles d’une valeur départ domaine de 7.666 euros TTC. Dès la sortie du domaine, celle-ci pouvait cependant se négocier à quatre fois le prix sur des sites spécialisés ou des circuits de revente parallèle, ce que déplore M. de Villaine : « En Bourgogne nous avons cette idée que nous faisons du vin. Nous ne souhaitons pas que nos vins tombent dans le domaine des produits de luxe. »

Par exemple, la caisse de 2009 d’une valeur départ de domaine de 7.046 euros TTC était mise à prix sur Ebay, toujours selon la Revue du Vin de France, à 25.000 euros le 19 septembre 2014.

Composition et prix d’une caisse de la Romanée-Conti millésime 2011

  • Romanée-Conti : 1 bouteille à 1.716 euros
  • La Tâche : 3 bouteilles à 580 euros chacune
  • Richebourg : 2 bouteilles à 486 euros
  • Romanée-Saint-Vivant : 2 bouteilles à 494 euros
  • Grands Echézeaux : 2 bouteilles à 298 euros
  • Echézeaux : 2 bouteilles à 188 euros
  • Total : 12 bouteilles à 7.666 euros TTC (6.388 HT)

Composition et prix d’une caisse de la Romanée-Conti millésime 2009

  • Romanée-Conti : 1 bouteille à 1.672 euros
  • La Tâche : 3 bouteilles à 512 euros chacune
  • Richebourg : 2 bouteilles à 435 euros
  • Romanée-Saint-Vivant : 2 bouteilles à 444 euros
  • Grands Echézeaux : 2 bouteilles à 282 euros
  • Echézeaux : 2 bouteilles à 171 euros
  • Total : 12 bouteilles à 7.046 euros TTC (5.872 HT)

(Avec AFP)

One comment on “Que vaut une allocation de la Romanée-Conti ?”