L’édit de Louis XV sur le champagne 24 décembre 2014

Sous Louis XIV, Fagon le premier-médecin du roi, avait réussi à écarter le vin de champagne au profit du vin de Bourgogne, un des épisodes marquant de la fameuse querelle des vins.

Le champagne revient à la cour du roi sous la régence et Louis XV. Ce vin connut son premier succès juridique en 1728: un décret du conseil d’Etat du roi autorise l’expédition vin de Champagne en bouteille et non plus en tonneau.

L’exception, taillée sur mesure pour soutenir le développement et la mise au point de la seconde fermentation en bouteille, fut également la première garantie d’origine et de qualité pour le vin de Champagne.

À partir de cette date, le succès ne s’est jamais démenti: le champagne commence à s’exporter, il devient un produit de luxe consommé par les cours et noblesses européennes, jusqu’en Chine et au Japon au XIXe siècle. « La diplomatie internationale a grandement contribué au prestige et à l’image du champagne » résume M. Le Mailloux, directeur du Comité Champagne.

L’édit du Conseil d’Etat du Roi du 25 mai 1728

    Veu […] les mémoires présentés par les maires et échevins de la ville de Reims, contenant que le commerce des vins gris de Champagne est considérablement augmenté depuis quelques années, par les précautions que l’on prend au lieu du cru, de les faire tirer en bouteilles dans le tems de la première lune du mois de mars qui suit la récolte, afin de les rendre mousseux; que ceux qui font usage du de Champagne gris préfèrent celui qui mousse à celui qui ne mousse pas; que d’ailleurs le vin gris ne peut être transporté en futailles, tant dans l’intérieur du Royaume que dans les pais étrangers sans perdre totalement de sa qualité …
    Sa Majesté voulant […] favoriser le Commerce et le Transport du vin de Champagne gris […] permet […] de faire arriver en bouteilles dans la province de Normandie […] du Vin de Champagne gris pour la consommation des Habitans […] et interdit d’y faire entrer en bouteilles des Vins d’aucune autre qualité, le tout à peine de confiscation et de cent livres d’amende […] permet pareillement de faire passer par la dite Province du Vin de Champagne gris et rouge, et de tout autre crû et qualité en Paniers de cinquante ou de cent bouteilles, pour être transportés dans les Païs exempts des Droits d’Aydes, ou pour être embarqués pour l’Etranger dans les Ports de Rouen, Caen, Dieppe et Le Havre, et non dans aucuns autres Ports, sous les mêmes peines […].