Clairette de Die rosé

Moins de deux ans après l’homologation de l’appellation, les vignerons d’AOC Clairette de Die rosé ne pourront plus continuer leur production suite à la décision du Conseil d’État tombée le 12 janvier 2018.

L’AOC Clairette de Die rosé avait été homologuée par le Ministère de l’agriculture français en novembre 2016. Mais après plusieurs oppositions et un recours à l’initiative des vignerons de l’AOC Bugey-Cerdon, le Conseil d’État vient de leur donner raison en annulant l’autorisation d’une AOC Clairette de Die rosé.

Il s’agit là d’une décision qui fait suite à une longue chronologie de démarches opposant les vignerons de l’AOC Clairette de Die et ceux de l’AOC Bugey-Cerdon, soucieux de protéger leur propre appellation rosé, le Cerdon.

Dans son communiqué, le Syndicat de l’AOC Clairette de Die nous récapitule la chronologie des démarches :

  • « En 2015, le Syndicat de la Clairette de Die dépose une première demande de modification du cahier des charges de l’AOC Clairette de Die »
  • « L’AOC Bugey-Cerdon s’oppose aux modifications de ce cahier des charges, dans le cadre de la procédure nationale d’opposition ouverte »
  • « Rencontre entre les deux parties – les viticulteurs de la Clairette de Die entendant leurs homologues du Bugey manifester leurs craintes concernant le potentiel de production de la Clairette de Die rosé »
  • « Modification du cahier des charges, intégrant une notion de pourcentage minimum pour les cépages rouges dans l’élaboration de la Clairette de Die rosé, en complément d’un pourcentage maximum de Gamay »
  • « Deuxième projet de modification du cahier des charges validé par l’INAO début 2016 »
  • « Seconde opposition de l’AOC Bugey-Cerdon, dans le cadre d’une seconde procédure nationale d’opposition »
  • « Homologation par le Ministère de l’agriculture du cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Clairette de Die », étendu au rosé – Arrêté du 16 novembre 2016″
  • « Recours de l’AOC Bugey-Cerdon devant le Conseil d’État, contre l’arrêté »
  • « Rejet de la modification du cahier des charges de l’AOC Clairette de Die par le Conseil d’État« 

Malgré la décision de la plus haute juridiction de l’ordre administratif, l’AOC Clairette de Die veut « étudier de nouvelles voies lui permettant de poursuivre cette production de rosé effervescent ». Apparemment, « différentes ébauches d’un projet collectif concernant le développement d’un vin effervescent rosé sont actuellement en discussion ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Inscrivez-vous à notre newsletter!